#LaRefCagouléeDuJour : le nouvel album de Kalash Criminel est libre

La sauvagerie n’est jamais finie. Deux ans après La fosse aux lions, le rappeur le plus hardcore de la scène française fait son come-back avec Sélection naturelle, son deuxième album studio. Au programme : sale et diversité.

Le cagoulé le plus célèbre du rap jeu revient avec son tant attendu projet, dans les bacs ce vendredi 20 novembre. Sur 17 titres, il étale sa traditionnelle violence et continue de faire ce qu’il maitrise le mieux : choquer, par brutalité. Avec « Insta Twitter », « Doute », « Finish Him » et « Shooter », il livre de la pure trap dans le texte, des bangers qui réveilleront les morts. Là où le Sevrannais se renouvelle, c’est par ses multiples prises de risque et ses tracks moins agressifs, toujours rappés, mais bien plus ouverts au grand public, comme « Sale boulot », « Death Note », « Elle est gang » ou encore « Très Mauvais ».

Cover de Sélection naturelle.

des collaborations explosives

Ceux qui trépignaient d’impatience en visionnant les teasers postés par Crimi sur les réseaux sont servis. Outre 26keuss sur Droga – qui complète parfaitement Kalash – de nombreuses têtes d’affiches sont en featuring. On retrouve Damso sur « But en or », dévoilé le mois dernier, Nekfeu qui fait son grand retour sur de la trap avec « Turn Up », Jul qui offre une belle zumba avec « Dans la zone », Niska sur « Tu paniques » et enfin, Bigflo & Oli sur « Moments ».

Et puis, impossible de ne pas évoquer la dimension politique du projet. En plus de ses nombreuses punchlines engagées, la pochette conçue par Fifou est un véritable écho aux combats dans le monde entier contre les violences policières. On y voit un petit garçon albinos – à l’image du rappeur -, qui défend une femme noire au visage cagoulé, probablement persécutée par les deux policiers au premier plan. Kalash explique « Dès que j’ai vu la photo, j’ai dit ‘c’est ça la pochette, elle est incroyable‘. L’affaire George Floyd, même si c’est aux States, la façon dont ça a été filmé, son agonie, ça a mis un coup à tout le monde, c’était vraiment trop« .

Sélection naturelle signe le retour cinglant de Kalash Criminel sur le devant de la scène. Pour son quatrième projet, il s’impose comme une valeur sûre du rap français. R.A.S