#LaRefRééditéeDuJour : la trilogie « Les Enfants du désastre » de Pierre Lemaitre débarque en coffret

C’est le moment de faire d’une Pierre trois coups. Redécouvrez Les Enfants du désastre, trilogie romanesque plébiscitée de l’écrivain Pierre Lemaitre, qui paraît aujourd’hui en coffret aux éditions Albin Michel.

Pierre Lemaitre est de ces romanciers que le public apprécie tout de suite, par instinct. Un homme qui inspire la sympathie et que l’on croit sincèrement modeste. Un mari, qui reconnaît que, sans sa femme pour l’épauler au quotidien et corriger tous ses manuscrits, il ne se serait rien. Un genre de Monsieur Tout-le-Monde, qui est en réalité bien plus que cela.

Malgré un talent certain, il essuie de nombreux refus dans les maisons d’édition parisiennes pour ses premiers écrits. Alors en autodidacte de toujours, il travaille, travaille, bûche, encore et encore. Sa plume connaît d’abord le succès grâce à des polars captivants, reconnus à l’international. Le célèbre écrivain américain Stephen King le qualifie d’ailleurs de « really excellent suspense novelist » (excellent romancier à suspense) dans une interview.

Mais avec Au revoir là-haut (2013), premier volet de sa trilogie phare, l’écrivain de 62 ans – à l’époque – se renouvelle complètement. Il quitte sa zone de confort, l’univers policier et thriller, pour s’attaquer au roman picaresque. Le livre est un best-seller, encensé par la critique, distingué du prix Goncourt. S’en suis une adaptation sur grand écran réalisée par Albert Dupontel en 2017. Et une seconde carrière, pleine de gloire, commençait.

Une édition bonus

Avec ce coffret, vous pourrez lire ou relire en entier la suite romanesque de Pierre Lemaitre. Dans le premier volume, il nous immerge dans une France traumatisée au sortir de la Première Guerre mondiale, avec le destin d’Édouard Péricourt, un ancien poilu. Les Couleurs de l’incendie (2018), deuxième volet, se concentre sur la période des années 30, synonyme de montée des totalitarismes, à travers le personnage de Madeleine, la soeur du protagoniste d’origine. Miroir de nos peines, l’ultime épisode paru début 2020, se déroule en 1940 alors que le pays vient d’entrer en guerre contre l’Allemagne, et raconte l’histoire de Louise Belmont, une institutrice ayant un jour rencontré Édouard Péricourt.

En bonus, vous aurez le droit à une quinzaine d’illustrations exclusives du bédéiste Christian de Metter, reprenant portraits et scènes emblématiques de la trilogie, ainsi qu’un texte inédit de Pierre Assouline.

Encore une idée de cadeau à offrir pour un Noël confiné. Plusieurs centaines de pages à lire, emmitouflé dans un peignoir autour du feu, pour se replonger dans la France de la première moitié du XXème.

Pierre Lemaitre, Les Enfants du désastre, coffret 3 volumes, Albin Michel, 18 novembre 2020