#LaRefSacréeDuJour : deuxième Grand Chelem et record pour Dustin Johnson

Green Jacket sur les épaules, barbe et cheveux soignés, sourire relâché : Dustin Johnson savoure. Il n’a laissé aucune chance à ses adversaires lors de la 84ème édition du Masters d’Augusta. Un triomphe – ponctué d’un record – qui marque son deuxième Majeur en carrière.

Victorieux de l’US Open en 2016, DJ connaît une nouvelle fois le bonheur d’un Grand Chelem. Au terme d’un récital, il remporte son premier Masters devant Cameron Smith et Sungjae Im. Jamais l’américain n’a autant mérité sa place de numéro 1 mondial. Avec un score historique de -20, il bat le record de Tiger Woods (-18) établi en 1997 et lui glane sa tant convoitée Green Jacket dans le même temps. Le natif de Columbia s’impose en maître absolu et appuie sa domination sur la planète golf.

Comme le veut la tradition, Tiger Woods, lauréat précédent, a remis la veste verte à Dustin Johnson. (Rob Carr, GettyImages)

Un rêve de gosse

Pour la première fois enfilée par un numéro 1 mondial depuis Tiger Woods en 2002, la prestigieuse veste ravit Johnson : « Enfant, vous rêvez de jouer le Masters et vous rêvez de mettre une veste verte. On pense toujours que c’est un rêve, mais j’espère que ce n’est pas le cas (sourire). […] Je ne pourrais pas être plus heureux, et je pense que le vert me va très bien. Au golf, je suis assez bon pour contrôler mes émotions, mais oui, j’ai eu du mal à la sortie du dernier green. Cette victoire signifie beaucoup pour moi et ma famille, Paulina, les enfants. Ils savent que c’est quelque chose dont j’ai toujours rêvé et c’est pourquoi je travaille si dur, pour être dans cette position. Le rêve devient enfin réalité, je pense que c’est pour cela que vous voyez toute cette émotion.»

Enjoué après sa victoire, le golfeur de 36 ans a montré une maturité impressionnante durant le tournoi. Parfois jugé fébrile dans les moments décisifs, il avait échoué à l’US Open 2010, 2015, 2018 et au Championnat PGA cet été alors qu’il était en tête. Cette fois, leader après 54 trous, Johnson n’a pas tremblé au moment de conclure. Ce succès marque le 4e de sa saison après le Travelers Championship, le Northern Turn et le Tour Championship et le 24e de sa carrière depuis ses débuts en 2007.

Sa démonstration et son record resteront gravés. Dustin Johnson a prouvé qu’il est le meilleur golfeur du monde.